Accueil Forums Les JDR à la salle Terrä [Les Mystères de Terondë] Résumés des chapitres Répondre à : [Les Mystères de Terondë] Résumés des chapitres

#995
Planning
NeoZell
NeoZell

Chapitre 8: L’arche des Dormeurs.

 

Nos amis se réveillent au milieu de ce brouillard épais et sombre, en pleine nuit. Le ciel offre des teintes non naturelles. Baradin, le nain du groupe, paraît totalement affolé. Il a le malheur de tomber nez à nez avec Esther sous sa forme éthérée et s’enfuit, terrorisé, sans réfléchir…

Alors que nos amis hébétés se demandent bien ce qu’il peut se tramer dans le coin, s’inquiétant de leur sort et de celui du nain, ils aperçoivent des yeux pourpres miroitants dans les ombres et se rapprochant d’eux… Baradin frappe à la porte d’une bicoque voisine, cherchant de l’aide d’un air apeuré. Seul un pêcheur lui ouvre la porte, les yeux nimbés de ce même regard violacé et brillant. Ce dernier se montre d’ailleurs particulièrement agressif en tente de frapper le nain au moyen d’une fourche, et la lui fracasse sur le crâne. Le courtaud, dans l’incompréhension totale, se libère de son assaillant et s’enfuit dans la direction opposée en toute hâte.

Le reste du groupe veille au grain: Lanatel rentre au corps à corps avec le pêcheur dément sans pour autant tenter de le tuer. Esther lance ses sortilèges d’Horion et Daë tente maladroitement d’enchevêtrer l’ennemi. Lothë s’enquiert pour le nain et tente de le suivre dans la brume épaisse. De nombreux gens du village, comme possédés, s’amoncellent dangereusement autour de nos amis. Lanatel monte rapidement en hauteur afin d’avoir une meilleure visibilité pendant que les autres temporisent.

Le courtaud arrive sur un croisement principal. Étrangement, à la place du grand puits se dresse une statue d’obsidienne aux yeux pourpres. Les pêcheurs paraissent comme absorbées par son éclat. Soudain, la situation dégénère complètement, Baradin est en panique totale; il est entouré par ces démens violents et se lance à l’assaut sans réfléchir. Le nain a perdu tout self-control et explose des têtes dans la mêlé de son puissant marteau de guerre. Malheureusement, la populace est nombreuse et le nain se fait acculer, il n’a même plus la place pour armer sa frappe…

Lorsque Lothë arrive sur place, le courtaud gît à priori sous une montagne de corps qui se sont jetés sur lui. Pourtant, la masse de gens commence à s’écarter peu à peu, laissant apparaître le nain dans un état second. Les yeux de Baradin brillent à présent de la même lueur violette que les autres….

Désormais, le nain devient une menace pour le reste du groupe et tous l’ont bien compris. Soudain, une lumière étincelante et apaisante semble provenir d’une extrémité du lac. Nos amis se frayent un chemin tant bien que mal parmi les villageois envoutés. Ils arrivent au bord du lac et embraquent sur un petit voilier de pêche. Esther, malgré sa forme éthérée, manie la barre avec une aisance étrangement naturelle. Lanatel a la présence d’esprit de bloquer les autres embarcations, et Daë tente d’en faire autant.

Le groupe traverse le lac jusqu’à une cascade, là où se trouve la silhouette lumineuse. Le nain envoûté galvanise la horde qui est avec lui et tous marchent sur les eaux à la poursuite de nos héros. Ces derniers arrivent dans une caverne souterraine. La forme brillante est semblable à une femme qui leur parle comme à travers un voile vaporeux. La créature leur explique qu’elle n’a presque pas de pouvoirs dans ce monde de « Dormeurs » mais qu’elle veille sur le groupe et qu’elle souhaite les aider.
Malheureusement, sa voix devient plus difficilement audible et bientôt nos amis ne peuvent plus l’entendre. La silhouette lumineuse finit par montrer l’eau et par leur tendre une fleur d’Ullude avant qu’un voile noir et froid ne les englobe tous…

Le groupe finit par se réveiller dans leur camp, dans le jardin de Mara, avec l’étrange sensation d’avoir fait un rêve bien réel. Seul Baradin ouvre les yeux, le corps à moitié dans le lac pour une raison étrange… Nos amis finissent par se regrouper et discutent de cette expérience inquiétante. Ils décident de partir pour la grotte sous la cascade.

Sur place, ils découvrent des traces étranges au sol, comme si l’on avait transporté du matériel. Au fond de la caverne, ils trouvent une sorte d’arche en construction. La chose est imposante et en chantier, pourtant, il ne semble y avoir personne aux alentours… Certains reconnaissent même des runes démoniques sur les bas-reliefs incrustés d’aurocs verts…

Terräformeur