Accueil Forums Les JDR à la salle Stargate Résumés des épisodes (Neo) Répondre à : Résumés des épisodes (Neo)

#988

Épisode 4: Panique au SGC

 

SG-11 reprend du service après une permission d’une semaine. L’équipe se voit gratifiée de deux nouveaux membres suite au décès regretté du docteur Petrova et à l’absence du conseiller Asgard Barinax: les sergents Abby Williams et Ippolit Tchernetzky rejoignent le projet « Porte des Etoiles ». Le lieutenant Tyler en profite pour faire connaissance et faire le point sur les spécialités de chacun.

A peine de retour au SGC, nos amis trouvent un professeur entomologiste inconscient à proximité d’un ascenseur et font rapidement appel à l’infirmerie. Alors qu’ils ont prévu de rejoindre la salle de briefing pour leur compte rendu de la mission de P3X-594, un nouveau cas similaire se produit: une technicienne est retrouvée inconsciente…

Le professeur Frasier donne un premier signal d’alerte dans le SGC dans la mesure où plusieurs cas d’inconscience, sans raisons apparentes, sont actuellement traités à l’infirmerie. Les soldats sont visiblement inquiets, mais ils gardent leur sang-froid, chacun connaissant son rôle en cas d’alerte de ce genre.

La panique commence à s’emparer du SGC lorsque des cas de violence inexpliquée apparaissent ça et là, autant chez le personnel militaire que civil. Nos amis ont d’ailleurs fort à faire pour mater certains d’entre eux. Il semblerait que ces accès de violence précèdent les symptômes d’évanouissement. Rapidement, l’infirmerie est submergée et le second niveau d’alerte est annoncé; la base est actuellement en quarantaine.

Le capitaine Tyler et Tal’Ora sécurisent les abords de la porte des Étoiles car certains soldats commencent à manifester des symptômes inquiétants. De leur côté, Shenavon et le sergent Tchernetzky s’occupent de la salle de contrôle; un gradé commence à s’en prendre violemment au reste du personnel et doit être mis au pas. Le Sergent Williams est appelée, quant à elle, en renfort à l’infirmerie. Le docteur Frasier lui demande de récupérer rapidement des échantillons de nourriture et d’eau aux cuisines, craignant une potentielle épidémie…

Heureusement, les fonctions vitales des personnes inconscientes sont stables, toutefois elles semblent toutes plongées dans un profond coma. Le sergent Williams a fort à faire contre une cuisinière atteinte elle aussi de démence agressive mais elle parvient à récupérer les échantillons et à les soumettre à analyse. De leur côté, le reste des membres du groupe font évacuer la salle d’embarquement alors que plusieurs soldats commencent à tirer à tout va, faisant plusieurs blessés. Le général Hammond est lui aussi atteint par ces symptômes et se calfeutre farouchement dans son bureau, tirant sur tout ce qui approche trop près, au grand dam de Tal’Ora…

La situation devient critique, l’intégralité du personnel est touché, tous tombent les uns après les autres après seulement quelques heures suite aux premiers cas recensés. Les analyses d’eau, d’air et de nourriture ne donnent rien. Le problème est ailleurs…

Soudain, la porte des Étoiles est activée de l’extérieur: SG-4 lance un appel de détresse. Le capitaine Taylor prend la décision d’ouvrir la porte, aidée par Tal’Ora, malgré la quarantaine, car un astéroïde vient de frapper la planète sur laquelle SG-4 était en mission et les membres sont fortement menacés. Le général Hammond n’est désormais plus en mesure d’assurer le contrôle du SGC et même le docteur Frasier commence à montrer des signes de faiblesses et de nervosité…

Rapidement, nos amis se retrouvent bien seuls à prendre les décisions pour l’intégralité de la base. Alors que Tyler donne ses ordres depuis la salle de contrôle au reste des membres de SG-11, assisté informatiquement par Tal’Ora, le sergent Tchernetzky part récupérer de l’armement. Shenavon rejoint Williams dans les couloirs du SGC. D’après les dernières analyses, de petits œufs extrêmement volatiles ont été retrouvés dans les traces de sang des sujets infectés.

Ils décident de concentrer leurs recherches dans le bureau du professeur d’entomologie qui était la première victime. Apparemment, ce dernier a étudié le spécimen de scarabée ramené par le docteur Petrova de P3X-594. Actuellement, tous comprennent bien vite que des centaines d’individus de taille microscopique pullulent dans le SGC et seraient responsables de l’hécatombe. Ils semblent avoir besoin d’hôtes pour arriver à maturité dans un corps chaud, et même si le phénomène n’a pas l’air de provoquer la mort des hôtes infectés, les symptômes restent parfaitement inquiétants. Aucun risque ne doit être pris. Les insectes aliens doivent être détruits et surtout évités de se rependre à la surface.

Par chance, le docteur Petrova avait ramené un autre spécimen: un champignon étrange, ovale et blanc, semblable à un bulbe ou un gros œuf, dont les spores agissent comme un insecticide particulièrement virulent pour ces scarabées. De plus, cette espèce a besoin de chaleur pour arriver à maturité. Aussi, il n’y a plus de temps à perdre, le sergent Williams est désormais la seule à pouvoir produire l’antidote et elle commence déjà à manifester des symptômes d’agacement. Shenavon décide de ne pas la quitter des yeux et de veiller au grain…

Le reste de l’équipe s’emploie à faire baisser très significativement la température du SGC en dessous des 5°C, et préparer le système de ventilation pour diffuser le sérum par voies aériennes. Williams parvient tant bien que mal à synthétiser le remède mais, incontrôlable après tous ces efforts et le mal qui la ronge, elle s’en prend au Jaffa. Ce dernier est bien obligé de la mettre au pas pour son propre bien…

Bienheureusement, après quelques heures, la situation se stabilise et déjà les premières victimes commencent à sortir de leur torpeur. Les derniers nids d’insectes sont annihilés et, 48 heures après, la quarantaine est levée. Une fois encore, SG-11 à montrer tout son professionnalisme et son sang-froid dans une situation de crise. L’équipe a su démontrer qu’elle était digne de la confiance que le général Hammond avait placée en elle.

Terräformeur