Accueil Forums Les JDR à la salle Stargate Résumés des épisodes (Neo) Répondre à : Résumés des épisodes (Neo)

#1014

Épisode 5: P3X-989 Comtraya!

 

SG-11 est félicitée pour son engagement lors de la dernière crise du SGC; chaque membre est récompensé par une médaille d’honneur pour service rendu à l’armée de l’air des États-Unis d’Amérique. Le Général Hammond consulte en privé le capitaine Taylor concernant son équipe ainsi que le Sergent Williams pour son rôle décisif dans le synthèse de l’antidote alien.

L’équipe est fin prête pour repartir en mission. Une nouvelle adresse menant sur P3X-989 intrigue le SGC. D’après les sondes, la porte des Étoiles donne sur une sorte de base munie de machineries diverses dont la technologie semble proche de celle terrestre. Malheureusement, aucun contact n’a été établi malgré les tentatives répétées des signaux radios envoyés.

SG-11 se rend sur place et fait face à une base souterraine assez sombre. Les installations semblent d’une technologie sensiblement avancée mais plutôt vétustes. Les marques de rafistolages et de bricolages sommaires paraissent nombreuses. Le groupe continu l’investigation jusqu’à tomber sur un ordinateur dont le langage paraît obscur. Un son strident se fait entendre, toujours plus pressant, lorsque soudain, tous nos amis tombent dans l’inconscience…

Chaque membre se réveille l’un après l’autre dans une chambre étrange. Leurs uniformes ont disparu et ont fait place à des tuniques noires synthétiques; leurs armes ne sont plus là. Malgré tout, le groupe semble en parfaite santé, ils ne se sont même jamais senti aussi bien. Soudain, une porte s’ouvre, un bonhomme assez trapu et souriant les accueille en leur lançant un: Comtraya!

L’alien est semblable a un humain et leur indique qu’il s’appelle Harlan, dernier survivant de la planète Altaïr. Même s’il ne paraît pas hostile, ses intentions sont mystérieuses et il reste volontairement très vague sur ce qu’il a fait au groupe en se contentant de leur dire qui les as rendu « meilleurs ». SG-11 se doute bien que quelque chose cloche et qu’Harlan leur cache bien des choses. Ils comprennent vite qu’ils ne sont plus vraiment eux-mêmes; Harlan a transféré leur personnalité dans des corps cybernétiques…

Le groupe décide de contacter le SGC et finit par revenir à la base, sous le regard triste d’Harlan. Le docteur Frasier leur fait passer les tests médicaux habituels mais prend peur rapidement. Elle fait appel à la sécurité dès les premiers tests. Le général Hammond arrive sur place et se résigne à placer nos amis en détention étant incapable d’authentifier leur statut et leur potentielle dangerosité.

Quelques heures plus tard, les membres d’SG-11 se trouvent passablement affaiblis, leur énergie paraît décroître à vue d’œil, les rendant presqu’incapables de bouger. Le capitaine Taylor demande alors l’autorisation de repartir sur P3X-989 pour faire la lumière sur cette affaire. Dès la porte franchie, nos amis se sentent déjà mieux et sont, à nouveau, accueilli par Harlan qui se doutait de leur retour…

Plusieurs membres perdent patience et interrogent Harlan avec force et persuasion. Il leur explique alors son histoire; leur indiquant qu’il est seul depuis le départ de son camarade Wallas. La surface de leur planète n’est plus viable, ils ont dû survivre sous terre dans cette base sous cette forme artificielle. Malheureusement, tous les systèmes sont vétustes et l’énergie fait défaut. Harlan doit assurer la maintenance tout seul et de façon manuelle; de l’aide serait plus que bien venue. Nos amis se résignent à lui apporter leur soutien car de nombreuses alertes de défaillance diverses se manifestent.

Shenavon et Tal’Ora ne disposent plus de symbiote dans ce corps cybernétique, aussi leur corps doit être retravaillé; le Jaffa en particulier se montrait agressif et rapidement incontrôlable. Sous l’insistance du groupe, Harlan accepte de leur montrer qu’il conserve bien leur « moi organique » dans une salle spéciale. Pourtant, il semble sous-entendre que le processus inverse n’est pas possible, nos amis ne pourront, à priori, jamais réintégrer leur corps…

Harlan accepte de faire ce qu’il pourra et promet même qu’il rendra les corps organiques intacts, seulement, il lui faudra de l’énergie. Wallas était allé chercher, il y a de ça plusieurs décennies, une source d’énergie bien plus puissante à base de Naquada dans un vaisseau alien qui s’était crashé aux abords de leur base pour des raisons inconnues. SG-11 ne semble pas avoir d’autre choix que de braver le tumulte de la surface pour récupérer le Naquada liquide contenu dans les réacteurs de ce vaisseau, et réussir là où Wallas a échoué…

SG-11 fait surface sur Altaïr: la planète offre un climat désolant, chaud, sombre, la radioactivité est déjà humainement à peine supportable plus de quelques heures. Heureusement, le vaisseau alien ne se trouve qu’à 3km de la base d’Harlan. Le groupe se met d’accord pour choisir un chemin offrant du relief afin de pouvoir se prémunir des dangers du climat incertain de la planète.

Alors qu’ils arpentent les plateaux caverneux avec assez d’aisance grâce à leur corps cybernétiques, une tempête de tous les diables s’élève rapidement. Une véritable tornade s’approche dangereusement du groupe mais tous se mettent d’accord pour continuer et rejoindre le vaisseau. Le cyclone commence a les malmener et les souffle comme de vulgaires fétus de paille. Après moult péripéties sous la tornade sifflante, SG-11 arrive tant bien que mal à trouver refuge dans les immenses réacteurs du vaisseau alien. Plusieurs des membres ont essuyé des dégâts sérieux, mais heureusement, leurs corps artificiels sont bien plus solides que des corps organiques.

SG-11 entame l’investigation des lieux. Ils fouillent la chambres des pulso-réacteurs subliminiques. Des runes nordiques certifient que le vaisseau est un modèle réduit Asgard de type Beliskner disposant de l’hyper-espace. Tout semble éteint mais des veilleuses indiquent que le vaisseau dispose toujours d’énergie, il suffirait d’atteindre la console principale de la salle de contrôle pour réactiver les systèmes. Par chance, le Naquada est visible à travers certains tubes.

La joie de nos amis est de courte durée lorsque Shenavon remarque au sol des morceaux caractéristiques du pattern des Réplicateurs. Il paraissait évident que le vaisseau Asgard ne s’était pas écrasé sans une bonne raison…

Terräformeur